Même pas peur

Le Podcast qui t'aide à gagner en sérénité et en liberté
et t'accompagne dans ton développement personnel.

E038 - Les 5 langages de l'amour

Chaque semaine, je te propose de partir en quête d’inspiration, d’outils, de décortication des émotions,
pour gagner toujours plus en sérénité et en liberté.

Je te souhaite une bonne écoute ♥

Les notes de l'épisode

Deux émotions à la base de toutes les autres :

la peur et l’amour.

Dans ce podcast, depuis sa création, on a fait largement la place à la peur,

mais aujourd’hui, on s’intéresse à l’autre : l’amour ! Youpiiii !!! 

Et plus particulièrement, des fameux langages de l’amour ! et de leurs différences, et de leurs impacts sur nos vies, nos relations, notre sérénité. 

Et j’ai l’immense plaisir d’accueillir une spécialiste de l’amour, elle a choisit de placer cette magnifique émotion au cœur de son activité professionnelle, et vient nous apporter des clés de compréhension sur cette magnifique émotion, 
comment l’exprimer ? comment s’assurer 

J’ai le grand plaisir d’accueillir Anouck, fondatrice de Say I Do, créatrice et officiante de cérémonies laïques de mariage

Les ressources proposées par Anouck : 

✨ Pour retrouver Anouck :

.

Voici en “bref” (😁) l’échange que nous avons eu :

.

Qu’est-ce que tu aurais envie de dire pour te présenter à ceux qui ne te connaîtraient pas ?

Je voudrais déjà leur dire bonjour et les féliciter d’avoir fait le choix d’écouter ton podcast qui est un concentré d’inspiration, de conseils pratiques et de bonnes ondes, tout ce dont on a besoin en ce moment en gros! Merci de m’accueillir sur ton podcast, c’est une première pour moi et j’ai envie de dire… même pas peur !

Pour celles et ceux d’entre vous qui ne me connaissent pas, je suis Anouck, fondatrice de Say I Do, créatrice et officiante de cérémonies laïques de mariage. Je vais faire un petit aparté sur mon métier Nicole si ça te va car c’est un métier qui est encore relativement nouveau (il a commencé à se démocratiser autour de 2010-2012 donc) et pas toujours connu, ni compris de tous.

Les cérémonies laïques, aussi appelées cérémonies symboliques ou cérémonies d’engagement ont pour mission de permettre aux couples de formaliser leur union, (mariage pacs renouvellement de vœux) de la manière la plus personnelle qui soit. Ça ne remplace pas la mairie, ça n’est pas une copie d’une cérémonie religieuse (ça vient souvent la remplacer par contre), c’est un moment que l’on construit en couple et avec son officiante pendant plusieurs mois.

Et c’est un moment qui va exprimer haut et fort ce qui est important pour le couple dans sa vie, dans son quotidien, dans son histoire et dans démarche d’union.

Ce n’est pas, en tous cas dans ma vision des choses, juste un moment où on écoute nos proches faire des discours sous une arche fleurie.

C’est un métier qui est souvent perçu comme un métier de prise de parole en public ou d’écriture, mais moi je l’envisage plutôt comme un métier d’accompagnement en réalité.

Le jour j, ce à quoi vous assistez quand vous êtes invités à un mariage, ce n’est en fait que la partie émergée de l’iceberg, soit 1/8 du travail réellement fourni ! 

En tant qu’officiante, en plus d’écrire le script de la cérémonie et de l’officier le jour J, j’accompagne les couples dans une démarche de réflexion autour de leur engagement. Mon rôle c’est de mettre le couple en confiance, de leur poser les bonnes questions, de les inviter à s’ouvrir à moi, à s’ouvrir l’un à l’autre, à entamer des discussions entre eux sur des sujets qu’ils n’abordent pas forcément de manière naturelle au quotidien.

La préparation de la cérémonie ça leur offre une sorte de bulle, un espace pour se recentrer sur eux, sur l’essentiel en dehors du tumulte du reste des préparatifs de mariage.

Ce qui m’anime dans ce métier c’est de m’intéresser aux les relations humaines et à la dynamique qui s’installe au sein des couples. C’est d’aller chercher les messages principaux qui reviennent souvent dans nos échanges et à travers les questionnaires que je leur donne. C’est ensuite ces messages qu’on l’on va mettre en forme, en lumière, en musique, en mots  en rituels au moment d’écrire la cérémonie. Mais c’est d’abord un travail d’introspection pour le couple et une aventure humaine avant d’être un travail d’écriture et de prise de parole en public.

Et dans la suite logique de tout ça, un des mes objectif pour 2021 c’est de me former au coaching dans l’optique de proposer des accompagnements de couples qui vont pourvoir aller au-delà du jour du mariage. J’aimerais beaucoup pouvoir intervenir avant et après le mariage.

.

L’amour est au cœur de ton activité professionnelle, est-ce que tu as l’impression que ça a un impact quelconque sur les émotions qui t’animent ? Sur ton bien être ?

Alors, c’est sûr que d’être au cœur d’un événement qui est organisé par amour, pour l’amour dans un contexte joyeux, (bon un peu moins joyeux cette année certes), mais globalement j’interviens dans une phase de vie super ! J’ai une chance incroyable. Forcément ces confidences, l’enthousiasme que les couples me transmettent, tous les espoirs et les projets qu’ils ont pour leur vie future et qu’ils partagent avec moi, c’est sûr que ça rend mes journées plus belles que si je travaillais au bureau des plaintes de free, sfr ou de l’ursaff !

Au-delà de ça, le fait d’être vraiment à la source de leur couple, de leur amour, ça me nourrit énormément en tant que personne. J’apprends beaucoup au contact de couples qui sont tous différents les uns des autres. C’est une source d’ouverture d’esprit incroyable sur la façon de fonctionner au quotidien, car on a toujours tendance, même malgré nous, à considérer que tout le monde fonctionne de la même manière nous, et c’est d’ailleurs ce qu’on va voir ensemble par la suite en abordant les 5 langages de l’amour.  Je pense que grâce à mon métier, que j’ai commencé à 26 ans, j’ai gagné très rapidement en maturité émotionnelle et très vite aussi, je n’ai plus trouvé concevable de stagner dans un couple et de ne pas le nourrir ou en tous cas pas lui accorder toute l’attention qu’il mérite en réalité. Donc ça aussi ça a eu un impact direct sur ma vie.

.

Qu’est-ce qui bloque dans notre communication de l’amour ?

 

Alors il y a plein de choses qui peuvent venir entraver la bonne circulation de l’amour au sein d’un couple, ou au sein d’une famille ou encore plus généralement entre amis.

déjà il y a pudeur liée à l’éducation :

est-ce qu’on a appris enfants à laisser nos émotions s’exprimer ? Si ce n’est pas le cas, est-ce que une fois adulte on a fait le travail nécessaire pour débloquer ça ?

y’a le fait d’anticiper les réactions de l’autre,

d’avoir peur de la façon dont il va réagir et donc de s’auto-censurer. « Je vais avoir l’air ridicule si je lui cueille quelques paquerette sur la route » ou « elle va me trouver trop collant si je reviens encore lui faire un calin »

peur de paraitre faible ou moins viril,

moins masculin, beaucoup moins aujourd’hui heureusement, mais c’était valable pour les alphas des générations années 30-50. J’ai l’exemple de mon grand père en tête.

* Et il y a bien sur la communication tout court :

si on ne sait pas communiquer de façon non violente, sans utiliser le fameux « tu » accusateur (tu n’écoutes jamais ce que je dis » « tu ne fais pas attention à moi »), si on communique en disant je t’aime MAIS, ce fameux « mais » qui vient instantanément annuler première partie de la phrase… forcément, ça bloque

* Il y a aussi le fait de partir du principe que l’amour est acquis

et qu’il n’a plus besoin d’être manifesté. « Mais tu le sais bien que je t’aime » sous-entendu je n’ai plus besoin de te le dire. Ou au sein d’une famille, on est frères sœurs cousins alors on doit s’aimer donc ok on part du principe que l’on s’aime sans jamais se le montrer voir sans jamais prendre la peine de le vérifier !

* Et puis il y a surtout la méconnaissance ou la mauvaise maitrise des 5 langages de l’amour,

soit les 5 manières de donner et de recevoir l’amour d’après Gary Chapman !

(Qui est Gary Chapman ?)

Gary Chapman, né le 10 janvier 1938, est un auteur, conseiller conjugal, pasteur baptiste et conférencier américain spécialiste du mariage et de la famille.

.

Il y a donc plusieurs langages de l’amour ?

Oui, selon lui il y en a 5 et nous en avons chacun 2 principaux. Ça ne veut pas forcément dire que les 3 autres nous sont étrangers mais en tous cas il passent au second plan.

  1. Paroles valorisantes

  2. Services rendus

  3. Cadeaux

  4. Moments de qualité

  5. Toucher physique

 

Ceux qui paraissent les plus évidents ça va être le toucher physique et les cadeaux.

Ça ne veut pas dire que ça sera les deux langages les plus importants pour tout le monde mais c’est ceux qui sont le plus facilement reconnaissables.

*Je viens t’embrasser, c’est que je t’aime.

*Je rentre le soir et je t’offre la robe que tu avais vue en vitrine ce week-end quand on s’est promenés, c’est que je t’aime

Mais attention, petite nuance à prendre en compte, ces choses-là expriment l’amour s’ils sont faits librement et avec le cœur. Pas pour rendre la pareille, pas pour se faire pardonner, par pour donner une meilleure image de soi-même, pas par habitude ni obligation bref ça doit être spontané et la personne qui offre ces attentions physiques ou matérielles doit le faire avec envie et plaisir.

Donc on a vu le toucher physique et les cadeaux, alors je précise que les cadeaux c’est décorrélé de la valeur marchande. Si je pars en voyage d’affaire sans toi et que je tombe sur une petite figurine rigolotte à 3 francs 6 sous qui me fait penser au dernier délire qu’on eu ensemble, ça compte ! ça montre que j’ai pensé à toi quand j’étais loin de toi.

Maintenant, je dirais que celui qui vient en 3ème dans les plus évidents ça serait les paroles valorisantes.

Encore une fois si ça vient du cœur, que c’est spontané, pas calculé, etc etc. Si je te dis je t’aime c’est assez clair que je te montre mon amour ! Mais ce n’est pas juste ça, ça peut être plus subtilement caché

C’est tout ce qui est faire des compliments, encourager, féliciter, verbaliser l’admiration qu’on pour l’autre, ça peut être des choses toutes simples comme « t’es super belle aujourd’hui, ce pantalon te va trop bien ! » ou « t’es adorable quand tu fais ce sourire en coin » ou « tu vas tout déchirer à ton exam j’en suis sur ! je t’ai vu travailler comme une folle tous les soirs, tu t’es vraiment donnée et t’es aussi la plus intelligente donc les doigts dans le nez ! »

Et ensuite, ceux qui sont un peu mieux caché ça va être les services rendus et les moments de qualité

Pourquoi je dis qu’ils sont mieux cachés ? Tout simplement parce que vider la poubelle, ranger la vaisselle ou repriser une chaussette (si tant est qu’il y ait encore des gens qui reprisent les chaussettes de nos jours !), ça crie moins « je t’aime » et c’est moins romantique sur le papier que de rentrer le soir avec un bouquet de fleurs et une bouteille de champagne. Et pourtant !!!!! Et pourtant c’est tout aussi important !

Et enfin les moments de qualité c’est se connecter à l’autre en partageant une activité, une conversation, un silence… peu importe l’activité ou la non activité, ce qui compte c’est d’être 100% présent à l’autre. C’est-à-dire pas sur son téléphone, pas en train de surveiller le bébé d’un œil, la conversation de l’ado d’une oreille et consacrer 1/3 de son attention à ce que son conjoint est en train de raconter.

.

Est-ce qu’on parle de relations amoureuses seulement ou est-ce que c’est valable avec nos parents ?

C’est un sujet qui est le plus souvent abordé sous le prisme de la relation amoureuse mais oui, tout à fait, ça fonctionne aussi avec nos parents, avec nos enfants et avec nos amis.

D’ailleurs à l’approche de noël, je vous invite fortement à vous pencher sur la question, à vous rendre chez le libraire le plus proche et à vous procurer ce livre ça pourra vous aider à aborder les fêtes plus sereinement et à apaiser les tensions familiales ! Vous remarquerez peut-être que votre père vous témoigne énormément d’amour même s’il ne vous a jamais dit je t’aime, vous remarquerez que si votre grand-mère insiste pour que vous vous resserviez 3 fois, ce n’est pas parce qu’elle veut que vous repartiez avec 10 kg de plus mais bien parce qu’elle vous aime. En bref, ça vous aidera à voir l’amour partout là où il est plutôt que ne le voir qu’à travers votre propre prisme, c’est-à-dire ne voir l’amour que lorsqu’il est exprimé avec votre ou vos deux principaux langages de l’amour.

.

  1. Qu’est-ce qui se passe si on n’utilise pas le même langage que les gens qu’on aime ?

Ce qui se passe tout simplement c’est qu’on court le risque de se sentir mal aimé, et on court le risque que nos proches se sentent mal aimé par nous.

En fait cette question m’amène à revenir sur un des éléments fondamentaux du livre de Gary Chapman, qui est cette notion de réservoir d’amour.

Il a cette image qui est très parlante, qui est que l’on disposerait tous d’un réservoir d’amour. Pour que les relations restent au beau fixe, il faut que ce réservoir soit plein ou en tous cas rempli à plus de la moitié.

À chaque fois qu’on se sentira blessé ou mal aimé, le réservoir diminuera. S’il n’est pas re rempli entre temps, il va continuer de se vider. Et là où ça devient dangereux ‘est qu’une fois qu’il est vide en fait la personne devient incapable de donner à son tour de l’amour. Elle n’a plus les ressources pour le faire.

Donc voilà ce qu’on risque si on n’a pas du tout conscience de ces langages et qu’on ne sait pas du tout les utiliser.

Donc plus on détectera tôt dans la relation quels sont les deux langages principaux de notre conjoint et quels sont les nôtres, plus on pourra s’adapter. Si ce sont les mêmes ça sera plus fluide (un peu comme quand un français rencontre une français, on communique mieux et on apprend à se connaitre plus vite), si ce ne sont pas les mêmes ça ne veut pas dire qu’on est incompatible (comme quand un allemand rencontre une française et qu’aucun des deux ne parle l’autre langue), ça veut juste dire qu’on doit apprendre la langue de l’autre ou qu’on doit apprendre à communiquer sur le même canal, par exemple en anglais.

 .

  • Est-ce qu’on utilise tous les langages ?

Oui la plupart des gens les utilisent tous, mais par contre tous n’ont pas la même importance à nos yeux. Moi je vois ça un peu comme la pyramide de Maslow, alors je ne crois pas que Gary Chapman en parle en ces termes ou en tous cas je ne m’en souviens plus. Mais on a deux langages qui sont notre base. Par exemple dans mon cas, mes bases ce sont les services rendus et les moments de qualité 

Exemple, si la base n’est pas fulfilled, le reste n’aura aucun effet sur moi. Alors que si la base était fullfilled, ça aurait été la cerise sur le gâteau.

.

  • Comment je peux savoir si l’autre utilise le même langage que moi ?

* On peut observer la relation, en ayant conscience de ces 5 langages et a priori on devrait les repérer facilement à partir du moment où on y prête attention. Par exemple,  toi Nicole à quel langage es-tu le moins sensible ?

-Les cadeaux

*ou si c’est déjà un peu tard, on va trouver la réponse dans les conflits. Et là il faudra poser les choses à plat et en discuter à cœur ouvert pour comprendre d’où vient l’incompréhension.

Ex  : the crown épisode 6 saison 4 on a une scène entière entre Diana et Charles sur les langages de l’amour. Ils expriment chacun leurs besoins et les raisons pour lesquelles ils ne se sentent pas aimés. Charles lui dit vous ne croyez pas que ça me ferait plaisir de temps en temps d’entendre un « bien joué ! » ou un « ce que vous êtes doué ! » ou même juste un « merci ». Il exprime son besoin d’amour à travers les paroles valorisantes, ce que Diana ne lui donne pas car elle assimile cela à des flatteries sans importance. De son côté elle se sent complètement rejetée car il ne lui accorde pas de moments de qualités, elle se juge donc dénuée d’intérêt pour lui surtout en comparaison avec Camilla. Elle demande son temps et son attention pour se sentir aimée. Et ils terminent en disant « on vient d’avoir la conversation la plus importante de notre histoire. ».

Et c’est ce que je crois aussi. Tout le monde devrait lire ce livre et avoir cette conversation ! C’est de l’or !

 

  • Comment je peux m’assurer que l’autre reçoit bien mon message d’amour ?

 

Je dirais qu’il faut prêter attention aux petites remarques qui peuvent ensuite se transformer en pics ou en critiques.

Si j’ai l’impression de donner beaucoup d’amour mais que la personne en face se plaint tout le temps, c’est que je ne dois pas donner la bonne chose. Il faut prêter attention à ce qu’elle réclame.

Si tous les soirs elle dit, on regarde un film ensemble ce soir ? et que vous lui répondez inlassablement : non j’ai du travail ou, non je dois finir la vaisselle, le linge etc, c’est probablement qu’elle est en manque de moment de qualité.

La vraie bonne solution serait que la personne en manque de moments de qualités lui rende un service en l’aidant dans ses taches pour aller plus vite et pour qu’elle puisse ensuite se libérer du temps pour un moment de qualité. Mais pour arriver à des conclusions efficaces, il faut d’abord avoir pris conscience des besoins de l’un et de l’autre ;

.

  • Par quoi commencer pour travailler cette communication avec les gens que j’aime, maintenant que j’ai conscience que j’utilise pas le même langage que d’autres personnes ?

Une fois qu’on en a pris conscience, il s’agit juste de faire les efforts correspondants. Par exemple, je ne suis pas très sensible aux paroles valorisantes. Donc même si je pense « tiens, mon mec est beau ce matin » ça ne me vient pas naturellement de lui dire. Une fois que j’ai pris conscience que les paroles valorisantes étaient un de ses langages principaux, je m’efforce juste de verbaliser cette pensée pour qu’il en profite aussi et remplisse son réservoir d’amour ! C’est aussi bête que ça en fait !

Si je sais que ma mère est sensible aux services rendus, je sais que la prochaines fois que je passerai devant la vaisselle à égouter, je prendrai un torchon, même si je préfèrerais faire autre chose, et j’essuierai la vaisselle, pour lui rendre service. C’est tout. C’est simple.

Il faut surmonter surmonter la flemme ou la pudeur de s’exprimer d’une façon qui ne nous est pas naturelle.

Si on n’a pas l’habitude de dire « je t’aime », plus on s’entendra le dire, plus on aimera le dire.

 

D’ailleurs cette anecdote de vaisselle me rappelle un article que j’avais vu passer sur le huff post il y a deux ou 3 ans qui s’intitulait : mywifedivorced me because I leftdishes by the sink 

Titre racoleur à souhaits mais la morale c’était : on n’est pas là pour débattre sur si oui ou non c’est grave ou pas grave de laisser un verre au bord de l’évier dans l’éventualité de le réutiliser ou s’il faut à tout prix le ranger dans le lave vaisselle. Ce qui importe c’est que si c’est important pour l’un des deux dans le couple que tout soit rangé, et que consciemment on ne range jamais c’est pris comme un manque de respect et comme un « tu ne m’aimes pas parce que tu t’en fous de ce que je dis et de ce que je ressens ». Donc moralité : on identifie les besoins de l’autre et on les satisfaits tant qu’il s’agit de choses raisonnables (pas une maniaque. Par exemple).

Donc pour Noël, aidez vos parents à préparer le repas ou à débarrasser, mangez du fromage même si vous n’avez plus faim, allez faire une marche dehors sous le froid et la pluie avec votre grand-mère si elle a besoin que vous passiez du temps avec elle ; Soyez à l’écoute des besoins des uns et des autres et vous verrez, tout se passera bien !

De quelles manières est-ce qu’on peut témoigner de notre amour ? quels sont les actes qui disent “je t’aime” ?

De toutes les façons qui correspondent au langage utilisé par la personne à qui vous voulez témoigner de l’amour.

Qui est derrière le micro ?

Je m’appelle Nicole, et je suis une grande émotive. 

Les émotions sont très présentes dans ma vie personnelle et professionnelle. 

Je suis photographe de famille, et j’ai à cœur de saisir les émotions générées par les liens avec ceux qu’on aime, pour qu’ils deviennent un précieux patrimoine. 

Et je suis également coach. J’accompagne dans ce contexte des passionnés à trouver un équilibre entre les émotions créatives qui proviennent de leurs tripes et de leurs coeurs, et l’indispensable casquette de chef d’entreprise. Tout un panel d’émotions, vous vous doutez bien. 

Les émotions ont contrôlé une partie de ma vie. Aujourd’hui, je cherche à les comprendre, et à partager mes réflexions et astuces, et planter des petites graines de sérénité ici et là.

Nicole Gevrey, créatrice du podcast Même pas peur, pour gagner en sérénité et liberté
Crédit photo : Caroline Liabot

Voilà donc mon intention :
partager mes pistes de réflexions, mes lectures, les outils que j'ai dénichés et qui m'ont aidés,
pour participer à un monde qui gagne en sérénité et en liberté.