Rayonne Ta Boîte

Le Podcast pour les entrepreneuses émotives.

passer à l'action

Chaque semaine, je te propose de partir en quête d’inspiration, d’outils, de décortication des émotions.
Pour gagner toujours plus en sérénité et en liberté.

Je te souhaite une bonne écoute ♥

Il n'y a pas de petit pas, pour passer à l'action

Les notes de l'épisode
"Il n'y a pas de petit pas, pour passer à l'action​"

Le mois dernier, j’ai envoyé une newsletter qui s’intitulait « le pire que tu puisses faire, c’est rien ».

Et oui, le pire que tu puisses faire, ce n’est pas de te planter, de perdre qqch, ou même de te sentir jugé.

Le pire que tu puisses faire, c’est de ne rien faire.

Et c’est un message que j’ai envie de crier au monde !!!!

Alors à peine la newsletter envoyée que j’avais envie d’en parler au plus de personne possible,

j’ai donc commencé à prendre des notes pour cet épisode.

Parce que vraiment, le meilleur que je puisse te souhaiter, c’est d’oser faire un pas de plus.

Et il n'y a pas de petit pas pour passer à l'action.

Avant de parler de faire un pas de plus, on va prendre quelques secondes pour voir ce qu’il se passe si on ne fait aucun pas de plus.

  1. Les conséquences de rester sur place.

On va rentrer illico dans le vif du sujet.

Je t’invite à prendre quelques secondes, là, pour te poser cette question :

si tu te projettes dans 3 ans,

et que ta vie n’a absolument pas changé, si tu es toujours exactement au même endroit, qu’est-ce ça te fait à l’intérieur ?

 

qu’est-ce ça t’a fait, de t’imaginer être restée sur place pendant toutes ces années ?

C’était quoi l’émotion la plus présente ?

Comment elle se manifeste cette émotion ? tu la sens à quel endroit ? elle est comment ?

Je vais te laisser quelques secondes, pour essayer de repenser à cette émotion là… et puis essayer de remonter jusqu’à la pensée qui a déclenchée cette émotion.

tu viens d'avoir la réponse de ce qu'il va se passer si rien ne change pour toi. Si tu ne peux pas passer à l'action et provoquer un changement.

Si tu ne veux pas que ça arrive, de rester précisément là où tu es aujourd’hui,

un petit pas peut tout changer.

En théorie c’est simple :

pour sortir de l’inertie, il te faut activer un changement.

Voilà, ça c’est la théorie.

 

Par le passé, dans la saison 1 du podcast, on a parlé de la fameuse règle des 4P, du Plus Petit Pas Possible, qui permet en douceur de lancer la spirale positive du changement.

C’est l’épisode 8 de la saison 1, qui s’appelle « La rêgle des 4P pour changer en douceur son quotidien ».

Et on a aussi décortiqué en long en large et en travers la peur du changement, dans l’épisode qui s’appelle justement « dépasser la peur du changement ».

C’est l’épisode 26 de la 1ère saison.

Ce n’est pas toujours facile d’engager un changement, et ça peut même faire très peur.

Alors je t’invite à écouter ou réécouter cet épisode, si tu te reconnais là, dans cette peur du changement.

Ou si tu te sens statique, qu’il t’est difficile d’initier un mouvement.

Ces 2 épisodes peuvent vraiment t’aider.

 

Et dans l’épisode d’aujourd’hui, je voulais préciser qqch à propos de ce 1er pas.

Je voudrais que, au moment de faire ce premier pas là, tu te souviennes que :

le plus dur, c'est le 1er pas.

Non pas pour te décourager, ou pour te donner des excuses pour ne pas le faire.

Mais pour que tu saches, qu’après ce 1er pas, ce sera plus facile.

Que ce qui te fait peut-être peur là, ce qui bloque, pour faire ce 1er pas,

ça sera très certainement un très bref moment.

Et que juste derrière, ça sera plus facile.

Déjà parce que, comme dirait Sénèque, le philosphe,

« Nous souffrons plus de l’imagination que de la réalité ».

Et qu’une fois qu’on est passé à l’action, on se rend compte que c’était finalement pas si dur que ça.

Et puis, pour t’aider à visualiser pourquoi ce premier pas, la suite est moins compliqué :

Imagine un système qui est coincé depuis très longtemps.

Un engrenage.

Par exemple, une roue en pierre d’un moulin. Tu sais c’est une roue super lourde ! Elle pèse je ne sais pas combien. et à elle est reliée tout un système, par exemple pour créer de la farine ou de l’huile… bref, pour créer quelque chose.

Quand cette roue est à l’arrêt, le système ne peut pas fonctionner.

Et quand il s’agit de la remettre en mouvement, ça demande beaucoup d’effort !

ça mobilise toutes les forces, pour lancer l’énergie.

En revanche les tours suivant, c’est beaucoup plus facile ! L’énergie est en route et s’auto-alimente.

Il se passe exactement la même chose avec ton vélo.

Le 1er coup de pédale est le plus dur. Ensuite, la succession de maillons de ta chaîne va faciliter les prochains coups de pédale.

Et c’est donc pareil avec tout type de système qui doit se (re)mettre en mouvement.

Comme toi donc.

Et c’est en ça qu’il n’y a pas de petit pas.

Peu importe le pas que tu choisis pour entamer ce changement en douceur, pour suivre la rêgle des 4P par exemple,

peu importe s’il te paraît riquiqui au regard de tout ce qu’il y a ensuite à faire pour réaliser ton projet.

Peu importe, parce que ce premier pas, il vient remettre le système en mouvement !

Et donc l’impact positif de ce pas là, il est immense.

Il vient rendre la suite beaucoup plus facile !

Et l’ancrer dans la réalité aussi.

Il remet la machine en marche.

Alors s'il y a un message que je voudrais que tu retiennes c'est :
Il n'y a pas de PETIT pas
il y a se mettre en mouvement.

Parce que ça permet de construire et développer son entreprise dans la « bonne » direction, c’est à dire en route vers là où TOI tu veux aller. Et non pas ce que l’extérieur ou des réponses immédiates pourraient te mener.

  • Tu vois par exemple, mon chat, quand on joue, si je lui mets le jouet à gauche, il va foncer à gauche, si je lui mets ensuite à droite, biiiiim il va courir à droite, etc. Il va passer de plaisir immédiat en plaisir immédiat, d’action urgente et action urgente, en réponse à ce que quelqu’un d’autre ou qqch d’autre lui présentera sous le nez.

    Et quand on démarre dans l’entreprenariat, souvenr ce qu’il se passe, c’est comme mon chat, on a tendance à être un peu fou-fou, à vouloir tout tester, ) se jeter sur les propositions à droite, à gauche, à répondre aux urgences dictées par d’autres.

    Comme tu peux l’imaginer, au bout de quelques minutes, mon chat, il est épuisé, il s’est un peu amusé, mais il n’a pas vraiment construit une stratégie pour remplir sa gamelle, et pourtant il file sur le fauteuil se mettre papattes en rond pour un gros roupillon.

Alors nous, comme on veut rayonner notre boîte sur le long terme, alors on va veiller à ne pas s’épuiser et à sauter de droite à gauche sans construire sur le long terme qqch qui NOUS convienne.

Même la plus petite action qui soit, c'est un GRAND pas.

C’est celui qui crée le mouvement, qui change déjà tout.

ça peut être en douceur, selon le type de pas que tu as choisi de faire.

Mais rien que ça, tu auras fait le plus dur :

Tu auras décoincé ce rouage.

Tu auras mis le premier coup de pédale sur ton vélo.

Tu te seras mis en mouvement, et tu pourras ensuite t’appuyer sur cette énergie qui en découle pour que ce mouvement perdure

C’est la peur qui te maintient dans cette inertie là ?

Mais… que ferait l’amour ?

Comme on l’avait vu dans l’épisode 4 de la 1ère saison du podcast :

L’amour chasse la peur.

 

Alors je t’invite à sentir très fort ce que ferait l’amour, au moment de faire ce pas là,

en direction de ce qui te fait pétiller le cœur.

Et on va reprendre ce qu’on a vu au tout début de cet épisode, maintenant qu’on a quelques éléments supplémentaires.

Je t’invite donc à prendre quelques secondes, là, pour te poser cette question :

Quelle est l’émotion la plus présente en toi

si tu te projettes dans 10 ans, et que ta vie n’a absolument pas changé, si tu es toujours exactement au même endroit, qu’est-ce ça te fait à l’intérieur ?

(quelques secondes de silence pour laisser répondre intérieurement)

puis : qu’est-ce ça t’a fait, de t’imaginer être restée sur place pendant toutes ces années ?

C’était quoi l’émotion la plus présente ?

Je vais te laisser quelques secondes, pour essayer de repenser à cette émotion là… et puis essayer de remonter jusqu’à la pensée qui a déclenchée cette émotion.

(quelques secondes de silence pour laisser répondre intérieurement)

Et je vais terminer par quelques mots écris par Lise Bourbeau, dans son livre « Ecoute ton corps » :

Un désir devient un but au moment où tu poses une quelconque action pour réaliser ce désir. Si aucune action n’est réalisée pour y arriver, tout reste au niveau du rêve. Un rêve deviendra réalité si tu en fais un but.

Qui est derrière le micro ?

Je m’appelle Nicole, et je suis une grande émotive. 

Les émotions sont très présentes dans ma vie personnelle et professionnelle. 

Je suis photographe de famille, et j’ai à cœur de saisir les émotions générées par les liens avec ceux qu’on aime, pour qu’ils deviennent un précieux patrimoine. 

Et je suis également coach. J’accompagne dans ce contexte des passionnés à trouver un équilibre entre les émotions créatives qui proviennent de leurs tripes et de leurs coeurs, et l’indispensable casquette de chef d’entreprise. Tout un panel d’émotions, vous vous doutez bien. 

Les émotions ont contrôlé une partie de ma vie. Aujourd’hui, je cherche à les comprendre, et à partager mes réflexions et astuces, et planter des petites graines de sérénité ici et là.

Nicole Gevrey, créatrice du podcast Même pas peur, pour gagner en sérénité et liberté
Crédit photo : Caroline Liabot

Voilà donc mon intention :
partager mes pistes de réflexions, mes lectures, les outils que j'ai dénichés et qui m'ont aidés,
pour participer à un monde qui gagne en sérénité et en liberté.  

Pour aller plus loin vers la sérénité et liberté

Découvrir le coaching professionnel

pour celles qui veulent vivre sereinement de leur passion et retrouver du sens dans leur vie professionnelle.